Le Magazine de la Maison de Poupées
N°72, année 2005

Un bâtiment classique de Pierre-Yves Chavanon
Retour Press Book

HISTOIRE : Le bâtiment d’inspiration classique reste un des meilleurs exemples de modèle Français.
Il fut énormément remanié à travers les siècles par les différents propriétaires successifs selon leurs goûts ou des modes : hôtel particulier, demeure princière et présidentielle. Construit en 1718 sous Louis XV, sur une grande plaine entourée des pâturages par Armand-Claude Mollet (neveu par alliance d’André Lenôtre) pour Henri-Louis de la Tour d’Auvergne, Comte d’Évreux.
En 1753, à la mort du Comte d’Évreux, Jeanne-Antoinette Poisson, Marquise de Pompadour achète la propriété, léguée à sa mort au Roi Louis XV.Le roi l’utilise pour abriter les ambassadeurs étrangers, puis le palais est transformé en Garde meuble jusqu’en 1768.
En 1786 la propriété est vendue au banquier Nicolas Beaujon qui la cèdera en août 1786 à Louis XVI.
Le jardin est alors complètement modifié et réaménagé en jardin à l’anglaise avec bosquets …
Puis Louis XVI l’utilise pour loger les ambassadeurs et en 1787 le roi la vend à sa cousine la Duchesse de Bourbon.
En 1793 la révolution française éclate, la Duchesse est arrêtée et en 1794 elle devient le siège de la commission de l’envoi des lois et bien sûr l’imprimerie pour le bulletin des lois.

TECHNIQUE : Ce château important en volume représente 2.07 mètres de portant par 60 cm de large ;
Le socle et les murs de la maquette sont en contre-plaqué de 10 mm d’épaisseur, aucune découpe de mur n’est pareille et est assez complexe, des fenêtres aux espaces et à l’épaisseur du bois chaque découpe de la façade est unique.
Il est à noter une modification de la maquette les deux ailes de la cour partant du bâtiment principal n’ont pas été faites pour l’instant car nous arriverions à des volumes de maquette titanesque et elles seront faites plus tard, mais en attendant 2 fenêtres ont été ajoutées en rez-de-chaussée.
Le toit lui aussi est épouvantable, un patron fut réalisé en carton afin que toutes les pièces puissent s’emboîter au millimètre avec des degrés différents.
La structure principale du toit est en contre plaqué de 5 mm d’épaisseur fixé à la colle à bois et clous.